Nouvelle - États de Durango, Zacatecas, Jalisco et Aguascalientes

Sud de la Colombie - par monTdM le 12/08/2017
Centre de la Colombie - par monTdM le 08/08/2017
Nord de la Colombie - par monTdM le 03/09/2016
Passage du Panama vers la Colombie - par monTdM le 16/06/2016
Panama - par monTdM le 10/05/2016
Costa Rica - par monTdM le 21/04/2016
Honduras, fin du Guatemala, Salvador et Nicaragua - par monTdM le 25/03/2016
Belize et début du Guatemala - par monTdM le 09/03/2016
État du Chiapas et péninsule du Yucatán - par monTdM le 28/02/2016
États de Veracruz, Hidalgo, Mexico, District Fédéral, Morelos, Puebla et Oaxaca - par monTdM le 14/12/2015
États de Guanajuato, Michoacán et Querétaro, principalement - par monTdM le 31/10/2015

États de Durango, Zacatecas, Jalisco et Aguascalientes - par monTdM le 23/08/2015
Itinéraire Cliquez pour mieux voir l'itinéraire du 22/06 au 11/07/2015 correspondant à cette nouvelle

Pendant que j'attendais l'arrivée du ferry, un jeune homme m'aborde après avoir vu ma plaque d'immatriculation : il est français, il a parcouru les États-Unis à pied mais aussi en louant une voiture et il fait la même chose au Mexique avant de rentrer en France. Nous discuterons beaucoup ensemble pendant toute la traversée ce qui fera agréablement passer le temps. Il me dira en particulier qu'il connait le petit village où j'habite (bien que n'étant pas du tout du coin) car il est venu y faire de la spéléologie.

Car le trajet est long, 21 heures loin des terres. Les responsables font tout pour nous aider à patienter, un peu trop d'ailleurs car lorsqu'on embarque ils mettent de la musique puis passent un film dans la salle commune où l'on dort et cela jusqu'à notre départ à 3 heures du matin. Les gens n'arrêtent pas de discuter, les enfants jouent entre les couloirs des sièges, bref cela a un air de vacances mais moi j'aimerais bien dormir alors je finis par aller faire un tour sur le pont. Il y a moins de monde mais cela parle quand même, je redescends mais des Mexicains ont profité de mon départ pour installer deux enfants, allongés pour dormir, sur mon siège et ceux d'à côté. Je laisse faire car la climatisation est au maximum, il fait très froid dans la salle alors qu'à la belle étoile il faisait bon. Je retourne donc sur le pont qui s'est miraculeusement vidé et je m'allonge sur un banc pour dormir... très peu car il est dur et je me réveille régulièrement pour changer de position : je n'ai dû visiter le pays des songes que deux heures cette nuit là.

Pendant la traversée je verrai un orque mais de très loin au moment où il a plongé, trois tortues, des dauphins ou de gros poissons qui sautaient hors de l'eau et une multitude de petits poissons volants faisant des points brillants s'éloignant du bateau. Hélas je n'ai pu prendre aucune photo.

On arrive finalement à Mazatlán peu avant minuit, je m'installe pour la nuit dans une rue que j'espérais peu passante mais finalement je suis réveillé très tôt le lendemain matin après 4 ou 5 heures de sommeil.

Mazatlan
Cliquez ici pour charger les 4 photos
(La cathédrale de Mazatlán)
Je retourne dans le centre ville pour trouver un bar avec Internet et voir si le consul honoraire a répondu à mon courriel (voir la nouvelle précédente). C'est le cas, elle me répond qu'il n'y a aucun souci pendant la journée mais qu'il faut éviter de circuler (sur cet axe Mazatlán-Durango mais aussi dans tout le Mexique) la nuit.

Je m'étais garé près de la cathédrale qui est assez sympatique.

J'arrive à un carrefour et je vois qu'il y a apparemment deux villes qui portent ce nom : Durango Libre et Durango Cuota. En fait je ne comprendrai que plusieurs jours plus tard, "libre" signifie accès gratuit tandis que "cuota" vaut dire qu'il y a un péage. En attendant je prends la direction "libre" qui semble aller plein nord ce qui me parait la bonne direction. D'autant que mon GPS veut que j'aille par là mais j'ai quand même des doutes car il m'indique 6 heures de trajet alors que le consul m'avait dit qu'il ne fallait que 2h30. La route est excessivement sinueuse, traverse de nombreux villages et je n'avance pas.

Je croise plusieurs fois une voie rapide qui semble aller dans la même direction, en fait l'autoroute payante mais je ne l'ai pas encore compris. Bizarrement il n'y a aucun accès même si de temps en temps je vois à nouveau l'indication Durango Cuota. A un moment je passe devant un petit chemin de terre entre deux falaises, j'ai l'impression qu'il rejoint la voie rapide. Je l'emprunte, il débouche côté gauche de l'autoroute près d'une tête de tunnel, il n'y a personne, pas de glissière, ni talus, ni fossé alors je traverse l'autre voie et peux enfin me mettre à rouler. Un peu plus loin j'entre dans l'État de Durango et je change d'heure (7 heures de décalage avec la France), cette fois-ci je le savais grâce au français rencontré sur le ferry, merci à lui. Je n'aurai pas d'autre changement avant ma sortie du pays.

Mazatlan2
Cliquez ici pour charger les 17 photos
(Ouvrages et paysages entre Mazatlán et Durango)
Cette route est encore en travaux sur certaines parties ce qui signifie parfois des alternats mais elle est incroyablement belle car enchaîne tunnels et viaducs dans des montagnes magnifiques. Je finis par passer sur un incroyable pont suspendu, du grand art. A la fin de la partie avec ouvrages j'arrive à une gare de péage (sans comprendre que j'étais en fait sur la partie "cuota") mais il n'y a personne dedans et deux hommes font la circulation pour nous laisser passer gratuitement... jusqu'à ce que j'arrive à un autre groupe de personnes qui me demande 50 pesos (au lieu de plus de 200 indiqués à la gare) que je paie sans rechigner : je pense que c'était un mouvement révolutionnaire mexicain qui avait pris "gentiment" en otage les lieux.

Je m'arrête un peu plus loin car il y a une formation géologique étonnante.

J'en profite pour manger et vider mes intestins (un repas mexicain pris sur le ferry qui ne passe pas) juste avant qu'éclate un bel orage. Puis je fais une longue sieste car les deux courtes nuits précédentes commencent à faire ressentir leurs effets. Je reprends la route et lorsque je suis suffisamment proche de Durango m'arrête pour la nuit près d'un petit étang caché derrière des arbres.

Mazatlan3
Cliquez ici pour charger les 4 photos
(Bivouac et crapauds)
Quand le noir arrive, je constate depuis l'intérieur de la voiture qu'il y a un bruit assez fort à l'extérieur (en regardant un film sur mon ordinateur je ne m'en étais pas rendu compte). En ouvrant la portière le bruit est en fait assourdissant, j'ai les oreilles qui bourdonnent c'est impressionnant : cela vient de la mare, il y a une multitude de crapauds qui coassent en même temps. L'eau n'est pas très profonde sur les bords, sûrement parce que l'étang s'est agrandi en débordant sur le pré à côté alors je patauge dans les quelques centimètres d'eau avec ma lampe frontale jusqu'à ce je puisse voir quelques uns des auteurs de ces cris.

Je retourne à la voiture, portière fermée le bruit est bien amoindri et régulier alors je m'endors sans souci.

Je suis maintenant sur un plateau situé à environ 2 500 mètres d'altitude, la température a bien baissé depuis les déserts de Basse Californie. Les paysages sont assez sympathiques jusqu'à Durango mais après une courte présence du soleil à mon réveil le ciel s'est couvert, cela manque de couleurs.
Mazatlan4
Cliquez ici pour charger les 2 photos
(Peu avant Durango)

Durango est classée à l'Unesco en tant que site situé sur la route royale intérieure, une route de 2 600 km entre Mexico et Santa Fe (Nouveau-Mexique) utilisée entre le XVIème et le XIXème siècle principalement pour convoyer l'argent extrait de plusieurs mines du pays. Ce bien regroupe 55 sites distincts, des villes, chapelles, couvents, églises, un ancien hôpital, des collèges, haciendas, un cimetière, des grottes, ponts, sections de chemin, une mine et un parc national. Il englobe également cinq villes qui avaient déjà été classées antérieurement. Je souhaite voir le maximum de ces sites au sud de Durango. Leurs coordonnées sur la page internet de l'Unesco ne sont pas très bonnes mais heureusement ils ont mis des cartes qui me permettront d'en situer beaucoup parfois après un temps de recherche assez long (par exemple toutes les cartes sont indiquées avec le nord vers le haut mais ce n'est pas toujours le cas ce qui rendait difficile la localisation). Sur les itinéraires en page d'accueil je vous ai mis l'emplacement précis de tous les sites que j'ai pu voir.

Durango
Cliquez ici pour charger les 18 photos
(Centre historique de Durango)
Durango est classée pour son centre historique. Pas de chance pour ce premier site, la carte sur la page internet de l'Unesco est la carte d'une autre ville. Heureusement il y a sur place de nombreux plans et panneaux indicateurs qui me permettront de voir l'essentiel : une cathédrale, des églises, l'archevêché, des théâtres, le palais d'un riche propriétaire de mines (que je visiterai) avec de magnifiques peintures murales et l'extérieur de plusieurs belles demeures.

Pendant ma visite je tombe sur un magasin de sport où je me dis qu'il y a peut-être des bouteilles de gaz (voir la nouvelle précédente) : ce n'est pas le cas mais le gérant me fournit trois adresses (et me laisse en cadeau un tee-shirt). Ces trois-là ne donneront rien hormis une nouvelle liste de trois autres magasins. Le sixième sera le bon, un magasin spécialisé dans l'escalade qui a trois bonbonnes que je prends pour être tranquille un peu plus longtemps.

Près de Durango il y a une ancienne hacienda et un pont situés sur la route royale intérieure mais je n'ai pas téléchargé la carte, je ne suis pas sûr de leurs emplacements alors j'en fais l'impasse, de toute façon plus au nord il y a 16 autres sites que je n'irai pas voir surtout parce que situés sur un territoire à risque selon la diplomatie française.

Durango2
Cliquez ici pour charger les 3 photos
(Les chutes du Saut)
Le soir je m'arrête bivouaquer près de belles chutes et falaises mais je retiendrai surtout des arbres au système racinaire exposé impressionnant.

J'enchaîne le lendemain avec trois sites situés sur la route royale intérieure : des églises à Nombre de Dios, une chapelle d'une ancienne hacienda et le parc national de la montagne des orgues.

Le village (environ 5 000 habitants) de Nombre de Dios (Nom de Dieu en français) porte bien son nom : malgré sa petite taille, il n'y a pas moins de six églises (mais je n'en ai vues que quatre, une était moderne sans intérêt et une autre était un peu excentrique par rapport aux autres).

Nombre de Dios
Cliquez ici pour charger les 12 photos
(Églises de Nombre de Dios)
La première n'a plus de toiture hormis quelques planches au dessus du chœur qui protègent un autel et des bancs, la seconde sur la place principale contient une représentation de Jésus sur la croix bien ensanglantée, la troisième se caractérise par un magnifique plafond de poutres apparentes, la quatrième aussi mais elle a surtout une très grande peinture.

D'une manière générale je constaterai que les églises mexicaines, outre le fait qu'elles sont énormément fréquentées, sont très riches en lustres et en statuaire que je qualifierai de naïf car aux traits très grossiers.

Le second site n'est pas très loin, la chapelle de Saint-Antoine de l'ancienne hacienda Juana Guerra. Du XVIIIème siècle, elle est malheureusement fermée (apparemment de manière permanente car je n'ai pas trouvé sur internet de photo de l'intérieur) et un bâtiment récent vient d'être construit accolé à elle (j'ai trouvé des photos de 2008 où la chapelle était isolée). Je retiendrai surtout un beau portail et deux arches étonnantes (du XIXème) soutenant le clocher.
Nombre de Dios2
Cliquez ici pour charger les 2 photos
(Chapelle de Saint Antoine)

La page internet de l'Unesco fournit une carte très peu précise du site suivant qu'ils ont simplement intitulé montagne des orgues. J'ai repéré vaguement où cela se situait, je quitte la route principale jusqu'à un village puis poursuis sur des chemins de terre mais ce sont des culs de sac et je ne peux atteindre les falaises que je vois au loin qui semblent pourtant intéressantes.

Organos
Cliquez ici pour charger les 14 photos
(Serpent, libellules, papillons, fourmis, punaise, tortue)
Mais je n'ai aucun regret car je suis à côté de plusieurs étangs où il y a de nombreuses libellules de toutes les couleurs, quelques papillons, des insectes type scarabées mais à la carapace réfléchissante et se déplaçant sur l'eau (mes photos sont hélas trop floues), de très nombreux nids de fourmis qui utilisent de simples trous dans le sol et en sortent tout autour les nombreux graviers qui les gênent et une belle punaise.

Je verrai aussi deux serpents, un caché dans un buisson qui s'est terré dans un trou de rocher avant que j'arrive à le prendre en photo et un autre dans l'eau.

Je retourne sur la route principale et en arrivant à un carrefour j'aperçois un panneau indiquant le parc national de la montagne des orgues. Je me dis que c'est peut-être cela qui a été classé et décide d'y aller faire un tour. En chemin je passe au-dessus d'un caillou qui bouge : je m'arrête, reviens à pied et découvre une belle tortue qui rentre hélas un peu vite sa tête et ses pattes avant que j'ai pu véritablement en profiter.

A l'entrée du parc j'hésite car le temps est gris, je viens même d'avoir de la pluie, les montagnes sont très ternes et il est déjà tard. L'entrée n'est pas très chère (20 pesos, un peu plus d'un euro) alors je tente le coup : sans regret car j'ai pu vérifier que j'étais en fait précisément dans le site classé et le ciel bleu réapparaîtra même si c'est très tardivement. Le parc est très célèbre dans le monde entier bien que personne ne le sache : en effet, plus de soixante films y ont été tournés, principalement des westerns comme Blueberry mais aussi par exemple les canons de Navarone (sensé se dérouler sur une île grecque).

Organos2
Cliquez ici pour charger les 15 photos
(Le parc national de la montagne des orgues)
Je fais deux petites randonnées avant la fermeture du parc. Les roches sont très belles.

Je suis étonné par le nombre de fleurs différentes. Il y a aussi des crapauds splendides et de nombreux oiseaux dont de très nombreuses hirondelles.
Organos3
Cliquez ici pour charger les 19 photos
(Fleurs nombreuses, oiseaux, crapauds, mammifère)

En fin de nuit il se remet à pleuvoir. Or je bivouaque en bordure d'un champ en contrebas d'un chemin de terre pentu sensible à l'eau : du coup je me lève vite pour être sûr de pouvoir remonter avant que cela devienne trop glissant. Je prends quelques photos comme d'habitude de l'endroit où j'ai dormi ce qui mouille légèrement mon appareil.

Comme la veille, je vais voir trois sites situés sur la route royale intérieure : deux villes et un sanctuaire religieux. En fait je voulais en voir un quatrième mais très mal indiqué sur la page internet de l'Unesco je passe beaucoup de temps à tenter de le localiser sans succès (une église dans un village qui n'existe pas sur google maps). En fait le "village" correspond à un lieu-dit où se situait une ancienne mine qui a fermé dans les années 1970, il n'y a apparemment plus que des ruines et les informations que je trouve sur cette mine ne me permettent pas de trouver son emplacement précisément, je peux juste conclure qu'elle n'est pas du tout située aux coordonnées GPS fournies par l'Unesco mais a priori entre 15 et 20 km plus au nord, secteur situé de l'autre côté d'une zone de montagnes.

Lorsque j'arrive au premier site de cette journée, la ville de Sombrerete classée pour un ensemble historique constitué de quatre églises, j'ai des soucis avec mon appareil photo : cela m'était déjà arrivé en Basse Californie et maintenant j'en suis sûr, il ne supporte plus la pluie, l'appareil prend des photos tout seul dès que j'essaie de zoomer ou dézoomer sans que le zoom fonctionne. Heureusement il ne pleut plus, le soleil réchauffe bien l'atmosphère et après quelques minutes d'attente tout remarche à nouveau.

Sombrerete
Cliquez ici pour charger les 17 photos
(Ensemble historique de Sombrerete)
La première église se caractérise par plusieurs dômes, la seconde par un beau clocher à trois niveaux, la troisième par une façade de belle couleur en pierres roses et la dernière (fermée) par un magnifique portail.

Ces quatre églises ont des toitures très belles mais difficiles à voir car les églises (ici mais aussi d'une manière générale dans tout le Mexique) sont souvent coincées dans un environnement resserré.

Je fais un crochet vers le sud-ouest pour atteindre la ville de Chalchihuites classée pour un ensemble architectonique comprenant deux églises, un square et un marché couvert. En cours de route je m'arrête pique-niquer, il y a un grand et magnifique papillon bleu métallique mais impossible de le prendre en photo. Il y a aussi un rapace qui tourne autour de moi, se pose à proximité et s'envole à nouveau pour recommencer ce cycle plusieurs fois.

Chalchihuites
Cliquez ici pour charger les 14 photos
(Buse et ensemble architectonique de Chalchihuites)
L'église Saint Pierre a un dôme sensé être une réplique en miniature du dôme de la basilique Saint Pierre de Rome. Le kiosque au milieu du square juste à côté est joliment décoré.

Mais je retiendrai surtout le magnifique marché fait de pierres de taille avec 28 arches représentant le calendrier lunaire et quatre accès à la cour intérieure orientés précisément vers les points cardinaux. L'église à côté est très simple et à mon avis ne méritait pas vraiment d'être classée.

Je file ensuite jusqu'à Plateros près de Fresnillo pour voir un sanctuaire. En cours de route je franchis le tropique du Cancer. En fait c'est la troisième fois que je le passe car je l'ai traversé avec le ferry peu avant d'arriver à Mazatlán puis en remontant vers Durango mais sans le savoir. On notera d'ailleurs qu'avec le ferry je l'ai traversé le 22 juin soit le lendemain du solstice d'été, dommage (le 21 juin le ferry allait dans l'autre sens). Mais j'ai pu vérifier (grâce au magnifique logiciel Stellarium) qu'à Mazatlán j'avais le soleil au nord et non plus au sud même si je ne m'en suis pas rendu compte. Je l'ai cependant remarqué plusieurs jours plus tard car en voulant m'orienter avec le soleil que je croyais toujours au sud, je me suis retrouvé à aller dans le sens contraire à la direction souhaitée !

Plateros
Cliquez ici pour charger les 7 photos
(Sanctuaire de Plateros et hirondelles)
Le sanctuaire attire beaucoup de boutiques à touristes tout autour mais il y a peu de monde. Le portail principal est très beau, la nef assez simple mais le retable du chœur bien doré. Il y a à l'extérieur de l'église mais dans l'enceinte du sanctuaire un couloir avec un nombre impressionnant de cartes de fidèles accrochées sur un mur et le plafond.

Il y a aussi beaucoup d'hirondelles orangées qui tournent tout autour, ce n'est pas la première fois que j'en vois mais là je trouve un endroit (au premier étage d'un hôtel) où je peux bien les prendre en photos.

En quittant mon bivouac sur une piste en mauvais état je passe un peu près d'un cactus pour éviter un trou, tape mon rétro gauche qui se referme violemment et se fendille dans un coin mais sans géner la visibilité. J'arrive à Zacatecas, capitale de l'État du même nom où je reste plusieurs jours pour mettre à jour mes itinéraires. Un après-midi il y a une fête pas loin de l'endroit où je suis installé pour surfer.

Je dors sur une petite colline à côté de la ville, c'est très calme et je peux voir quelques oiseaux (dont beaucoup de colins parfois avec des petits mais je n'ai pas réussi à en prendre en photo). Le temps est très pluvieux tournant parfois en orages impressionnants, il fait assez froid il faut dire que je suis encore une fois à 2 500 mètres d'altitude.
Zacatecas
Cliquez ici pour charger les 4 photos
(Oiseaux, cactus, fête)

Le dernier jour je ne peux aller visiter la ville car les batteries de la voiture sont à plat. Je suis étonné car je n'ai eu aucun signe avant coureur. Je branche mon panneau solaire mais le temps n'est pas très ensoleillé, je ne suis pas sûr que cela suffira et il faudra peut-être que j'aille demander de l'aide à un berger qui habite sur les collines à proximité. Un peu plus tard un curieux qui parle bien anglais s'approche et discute avec moi, il veut savoir si je suis venu pour explorer les mines car il me dit que ces collines renferment quantité d'anciennes galeries, que le sol est très riche avec beaucoup de métaux différents mais surtout de l'argent. En milieu d'après-midi un orage arrive et juste avant qu'il ne se déclenche je fais un essai, la voiture démarre alors je change légèrement sa position pour la mettre dans une pente. Le lendemain pas de chance, je me suis arrêté juste derrière une pierre et dois légèrement creuser pour l'enlever et démarrer avec la gravité.

Zacatecas2
Cliquez ici pour charger les 23 photos
(Cathédrale et églises de Zacatecas)
Zacatecas est classée comme ville minière située sur la route royale intérieure mais aussi indépendamment pour son centre historique.

La ville est remarquable avec des bâtiments magnifiques en pierres très colorées roses ou orangées, une cathédrale, plusieurs églises, des monuments civils et des maisons de simples particuliers aux façades parfois peintes. Il y a aussi un aqueduc en très bon état.
Zacatecas3
Cliquez ici pour charger les 15 photos
(Bâtiments publics, aqueduc, maisons de particuliers)

Après ma visite, j'ai une petite appréhension en retournant à la voiture mais elle démarre sans problème. La ville juste à côté, Guadalupe, est également classée au patrimoine mondial car située sur la route royale intérieure pour son ancien collège religieux.

College Guadalupe
Cliquez ici pour charger les 11 photos
(Ancien collège de Guadalupe)
Le collège est magnifique, constitué principalement d'une église et d'un bâtiment transformé en musée (ce dernier que je ne visite pas). La toiture est constituée de plusieurs dômes en faïence colorée et le portail principal est richement sculpté.

Mais je retiendrai surtout une splendide chapelle adjacente à la nef malheureusement interdite d'accès par un grillage.

Je reprends la route pour le sud-ouest. En passant devant plusieurs stations, je constate qu'elles sont toutes fermées par des gros barils. A la troisième, je m'arrête, il y a une pénurie d'essence mais les pompes pour le diesel sont ouvertes, heureusement car j'ai pas mal de kilomètres à faire.

Le soir je m'arrête dans un coin isolé sur un terrain en pente. J'ouvre mon capot pour prendre la tension des deux batteries et trouver celle qui est HS. Mais je n'en ai pas besoin, la plus vieille, d'origine, fume et en passant ma main au dessus je sens qu'elle est très chaude. Je veux débrancher le câble qui la relie à l'autre mais j'ai à peine touché la borne positive que la batterie explose : je n'entends plus rien pendant quelques secondes. Le côté de la batterie s'est ouvert mais la batterie était vide (c'était sûrement cela le problème, un manque d'eau), il n'y a eu aucune projection d'acide, j'ai eu de la chance. J'arrive à débrancher les deux bornes, j'entoure de scotch épais les cosses pour éviter tout contact et laisse cela ainsi. Le lendemain matin, la voiture démarre sans aucun souci, la bonne batterie achetée en Autriche n'ayant pu se décharger sur la mauvaise. Je resterai ainsi quelques jours le temps de trouver une autre batterie.

Tequila
Cliquez ici pour charger les 6 photos
(Sur la route de Tequila)
Je suis sur la route pour la ville de Tequila, célèbre dans le monde entier pour son alcool. La Tequila est produite à partir d'une des nombreuses espèces d'agave et Tequila et les environs sont classés à l'Unesco pour leur industrie et des paysages très particuliers. Deux zones sont classées mais je me limiterai à celle autour de Tequila car l'autre plus au sud est risquée selon la diplomatie française.

Je suis encore loin des deux secteurs mais un agriculteur a planté ses champs avec des agaves et j'aime déjà beaucoup. Un peu plus loin une cascade tombe d'une haute falaise, je passe au dessus d'une rivière très boueuse, il a dû pleuvoir aussi beaucoup par ici moi qui espérais en allant plus au sud ne plus en avoir. La route remonte le long des falaises où il y a la cascade et elles sont très belles.

En arrivant à Guadalajara je scrute les abords de la route mais je ne vois aucun magasin vendant des batteries alors je poursuis. Un peu plus loin des trombes d'eau s'abattent sur moi.

La ville de Tequila contient énormément de vendeurs de l'alcool local (sorte de magasins de souvenirs un peu spéciaux) mais surtout beaucoup de distilleries.

Tequila2
Cliquez ici pour charger les 13 photos
(Ville de Tequila)
Quelques unes sont en ruine, les autres ont su se moderniser et produisent chaque jour de grandes quantités d'alcool dans des usines aux nombreuses cuves inoxydables ou en bois, tuyauteries dans tous les sens et cheminées aux fumées noires.

La ville est très tournée vers le tourisme avec énormément de panneaux explicatifs et de bus en forme de tonneau.
Tequila3
Cliquez ici pour charger les 24 photos
(Processus de fabrication)

Mais le plus sympathique quand on déambule ce sont les odeurs incroyablement agréables car débarrassées de l'alcool.

Il y a deux sortes de Tequila, la "Tequila 100% de agave" produite uniquement avec la variété d'agaves appelée agave bleue et la "Tequila" qui utilise un minimum de 51% de sucre d'agave bleue complété d'autres sucres. Le résultat des distilleries est un alcool blanc qui peut être vendu directement (Tequila blanco) ou séjourné dans des barils de chêne (brut ou noirci au charbon de bois) plus ou moins longtemps donnant différentes variétés (reposado, 3 à 6 mois, et añejo, un à trois ans, sont les plus courantes). Le taux d'alcool varie de 35 à 40%, un peu fort selon moi car masquant trop le goût naturel. D'ailleurs la Tequila exportée contient souvent en plus des arômes ajoutés.

Tequila4
Cliquez ici pour charger les 21 photos
(Paysages d'agaves, volcan Tequila, autres paysages)
Je fais des tours et détours dans les paysages marqués par les champs d'agaves et quelques fleurs d'agave. Il y a de belles pierres volcaniques certaines cristallisées.

Je monte d'ailleurs jusqu'au sommet du volcan Tequila au sud de la ville puis vais au nord jusqu'à un haut plateau ce qui me permet de voir cactus, formations géologiques, lac de barrage et canyon.

A un endroit où je m'étais arrêté, un mexicain tente en vain de démarrer : même avec sa famille poussant la voiture, rien n'y fait. Je sors mes câbles, lui montre, il accepte mon aide alors j'approche ma voiture. De grandes étincelles se produisent : il a inversé la polarité, les fils rouges sont branchés sur le pôle négatif. Enfin il démarre et peut partir après m'avoir gratifié de nombreux gracias.

Tequila5
Cliquez ici pour charger les 14 photos
(Résine étonnante, fleurs et papillons)
Je croise aussi des manguiers et bananiers, de très nombreuses fleurs, plusieurs papillons, d'autres insectes, des reptiles et un grand géocoucou.

Le lac de barrage est plein alors ils ont ouvert les vannes ce qui produit une chute d'eau assez impressionnante.
Tequila6
Cliquez ici pour charger les 12 photos
(Chute, pêcheur, insectes, reptiles, oiseau)

Après trois journées bien agréables, je quitte le secteur et retourne à Guadalajara. Pour la première fois j'ai des problèmes pour trouver du diesel ou plus exactement j'en trouve mais les stations n'acceptent pas ma carte de crédit internationale. Ce n'est qu'à la troisième que je peux enfin refaire le plein. Sur mon trajet je tombe vite sur un magasin de pièces automobiles qui a de nombreuses batteries. Je prends la plus puissante, elle va bien en longueur et largeur mais c'est un peu juste en hauteur alors je dois scier un reste de plexiglas en trois morceaux pour la rehausser et pouvoir la fixer solidement.

Guadalajara
Cliquez ici pour charger les 13 photos
(Sculptures et hospice Cabañas)
Guadalajara est classée pour un ancien hospice construit au XIXème siècle pour accueillir orphelins, vieillards et autres déshérités. Il est très grand et a de multiples cours ce qui en fait son originalité. La plupart des salles sont fermées, dans les autres il y a une exposition sur un architecte international mexicain et sur les jeux olympiques de Mexico (1968). En son centre on trouve une chapelle avec de nombreuses peintures murales modernes soi-disant superbes mais pas trop à mon goût.

Devant l'hospice ont été installées des sculptures en forme de siège qui m'intéressent presque plus que le bâtiment.

Je remonte vers le nord-est pour rejoindre la route royale intérieure que je vais suivre pendant plusieurs jours.

Je m'arrête pour bivouaquer dans une zone de champs dont une grande partie est inondée. Je peux y observer plusieurs oiseaux, un rat, un chevreuil et des nids de fourmis assez originaux.
Guadalajara2
Cliquez ici pour charger les 10 photos
(Bivouac et à proximité)

Je commence par la ville de Lagos de Moreno classée pour son centre historique et un pont.

Lagos de Moreno
Cliquez ici pour charger les 16 photos
(Centre historique et pont de Lagos de Moreno)
La ville est très intéressante, je retiendrai de nombreuses demeures colorées et une magnifique église de l'Ascension sans oublier le splendide pont avec de belles pierres.

Les deux sites classés suivants me laissent plus dubitatif : le cimetière d'Encarnación de Díaz n'a pas d'attrait particulier et l'ancienne hacienda de Peñuelas permet certes de se faire une idée de la grandeur d'autrefois mais il n'en reste qu'une ruine.
Encarnacion
Cliquez ici pour charger les 8 photos
(Cimetière d'Encarnación de Diaz et
hacienda de Peñuelas)

Un bâtiment en meilleur état est habité et son propriétaire me fera comprendre gentiment que je n'ai rien à faire là. Le site suivant est l'ensemble historique d'Aguascalientes. La ville est la capitale de l'État du même nom. Ce qui m'a frappé à mon arrivée ce sont les énormes usines de fabrication de véhicules Nissan, cinq bâtiments inaugurés fin 2013 produisant plus de 175 000 véhicules par an.

Aguascalientes
Cliquez ici pour charger les 21 photos
(Ensemble historique d'Aguascalientes)
L'ensemble historique regroupe deux places et la rue les reliant avec leurs bâtiments respectifs : on notera en particulier la magnifique cathédrale et le palais du gouvernement de l'État.

Ce dernier a une architecture intérieure magnifique mais surtout de très nombreuses peintures murales retraçant en particulier l'histoire du Mexique, thème déjà vu à Durango et que je reverrai plus tard.

Direction ensuite l'ancienne hacienda de Pabellón de Hidalgo. En fait sont classés en plus de l'hacienda une église, la place située devant et un barrage en amont du village avec des canaux d'irrigation.

L'hacienda transformée en musée est fermée, je monte jusqu'au barrage et fais une courte randonnée le long du lac. La retenue n'est clairement pas entretenue, des arbres poussent entre les pierres ce qui n'est pas de très bon augure pour le village situé en aval.
Aguascalientes2
Cliquez ici pour charger les 16 photos
(Oiseaux, écureuil et
ensemble historique de Pabellón de Hidalgo)

J'enchaîne avec deux églises mais profite de la route pour prendre de nombreuses fleurs, cactus et autres plantes grasses en photos.

Aguascalientes3
Cliquez ici pour charger les 5 photos
(Fleurs et plantes grasses)
Situées dans deux petites villes proches l'une de l'autre, elles portent des noms à consonances opposées.

Je suis étonnamment surpris par leur qualité malgré la taille des deux villages : elles sont toutes les deux magnifiquement décorées en particulier les plafonds et les couleurs extérieures de la seconde sont très vives.
Aguascalientes4
Cliquez ici pour charger les 13 photos
(Notre-Dame des Douleurs et Notre-Dame des Anges)

Direction maintenant la ville de Pinos qui regroupe en son centre plusieurs églises, jardins et maisons bicolores.

Pinos
Cliquez ici pour charger les 20 photos
(La ville de Pinos)
L'église principale est étonnante car il y a de drôles de gravures sur un mur juste en dessous du toit et une partie du bâtiment a été détruite mais il reste des piliers et arches. L'intérieur est peu intéressant ce qui n'est pas le cas des deux autres églises qui possèdent de beaux retables dorés. Mais ce que je retiendrai surtout de la ville ce sont encore une fois les nombreuses couleurs des édifices privés et publics avec la particularité d'utiliser deux couleurs, la seconde pour rehausser des élements d'architecture (bords de fenêtres ou de portes principalement).

J'enchaîne avec une chapelle d'une ancienne hacienda, sans grand intérêt.
Pinos2
Cliquez ici pour charger les 3 photos
(Chapelle de Saint-Nicolás Tolentino)

Je m'arrête là pour cette nouvelle mais j'ai vu bien d'autres choses ensuite. Car oui, ça y est, je suis de nouveau en retard et peut-être pour un petit moment car il ne me reste plus qu'un mois et demi sur mon visa et j'ai encore beaucoup à visiter.

Basse-Californie - par monTdM le 23/06/2015
Au nord de la mer de Cortez - par monTdM le 19/06/2015
La zone Pacifique des États-Unis - par monTdM le 30/05/2015
Ouest du Canada - par monTdM le 02/04/2015
Yellowstone et Waterton-Glacier - par monTdM le 13/03/2015
Parcs en Utah - par monTdM le 09/01/2015
Début en Utah et Grand Canyon - par monTdM le 22/12/2014
Pour commencer à l'ouest et grosse panne - par monTdM le 15/10/2014
Est des États-Unis - par monTdM le 27/09/2014
Est du Canada - par monTdM le 03/09/2014
A l'ouest de Montréal - par monTdM le 11/08/2014
Voiture, enfin te voilà ! - par monTdM le 04/08/2014
Arrivée au Canada - par monTdM le 09/07/2014
Centre et Dordogne, avant le grand saut - par monTdM le 26/06/2014
Normandie et fin de la 4ème partie - par monTdM le 23/01/2014
Sud-ouest de l'Angleterre et second passage à Londres - par monTdM le 05/01/2014
Pays de Galles et environs - par monTdM le 07/11/2013
Irlande du Nord et Irlande - par monTdM le 07/10/2013
Nord de la Grande-Bretagne - par monTdM le 23/09/2013
Ouest (et fin) de la Belgique et est de l'Angleterre - par monTdM le 15/08/2013
Nord de la France - par monTdM le 01/08/2013
4ème départ, fin de la Suisse et centre de la France - par monTdM le 26/07/2013
Point d'étape, pendant ma longue pause en France - par monTdM le 18/02/2013
Encore un peu de Suisse pour finir cette troisième partie de mon voyage - par monTdM le 10/01/2013
Fin de l'Italie - par monTdM le 08/12/2012
Finalement encore un peu d'Allemagne et est de la Suisse - par monTdM le 14/11/2012
Modification du site - par monTdM le 08/11/2012
Fin de l'Autriche et fin de l'Allemagne - par monTdM le 25/10/2012
Amélioration du site - par monTdM le 15/10/2012
Sud-ouest (et fin) de la Hongrie - par monTdM le 12/10/2012
Fin de la République Tchèque, début de l'Autriche - par monTdM le 01/10/2012
Fin (provisoire) de l'Allemagne, sud-ouest (et fin) de la Pologne et début de la République Tchèque - par monTdM le 18/09/2012
Allemagne : de Potsdam à Neubrandenbourg - par monTdM le 07/09/2012
Allemagne : de Hildesheim à Potsdam - par monTdM le 27/08/2012
Allemagne : de Bayreuth à Hildesheim - par monTdM le 16/08/2012
De Nancy à Bayreuth en Allemagne - par monTdM le 05/08/2012
Et c'est reparti ! - par monTdM le 27/07/2012
Fin (provisoire) de l'Italie et retour chez moi - par monTdM le 08/07/2012
De Naples à Sienne - par monTdM le 19/06/2012
Remontée jusqu'à Naples - par monTdM le 09/06/2012
Sicile, suite - par monTdM le 28/05/2012
Sicile - par monTdM le 18/05/2012
Castel del Monte, Alberobello et Matera - par monTdM le 06/05/2012
Ravenne, Saint-Marin, Urbino et Assise - par monTdM le 29/04/2012
Mantoue, Sabbioneta et Ferrare - par monTdM le 21/04/2012
Vérone - par monTdM le 13/04/2012
Padoue, Vicence et Vérone - par monTdM le 10/04/2012
Dolomites - par monTdM le 04/04/2012
Pizza, pasta et risotto - par monTdM le 30/03/2012
Fin de la Croatie, Slovénie, nord-est de l'Italie - par monTdM le 27/03/2012
Croatie, suite - par monTdM le 17/03/2012
Fin du Monténégro, puis Croatie et Bosnie - par monTdM le 08/03/2012
Monténégro - par monTdM le 01/03/2012
J'ai failli y aller (en Macédoine) - par monTdM le 25/02/2012
Canyon, puis Berat - par monTdM le 24/02/2012
Début de l'Albanie - par monTdM le 20/02/2012
Corfou, et fin de la Grèce - par monTdM le 15/02/2012
Météores - par monTdM le 13/02/2012
Delphes - par monTdM le 12/02/2012
Athènes - par monTdM le 08/02/2012
Vergina - par monTdM le 07/02/2012
Thessalonique et Vergina, ou presque - par monTdM le 06/02/2012
Arrivée en Grèce - par monTdM le 03/02/2012
Turquie - par monTdM le 30/01/2012
Bulgarie - par monTdM le 15/01/2012
Formidable Roumanie - par monTdM le 05/01/2012
Bonne année ! - par monTdM le 31/12/2011
Slovaquie, nord et est de la Hongrie - par monTdM le 29/11/2011
Circuit en Pologne - par monTdM le 11/11/2011
Fin de la Lituanie - par monTdM le 01/11/2011
Fin de la Norvège et de la Suède, Finlande et début des 3 pays baltes - par monTdM le 29/09/2011
Fin du Danemark, début de la Suède et de la Norvège : au delà du cercle polaire - par monTdM le 18/08/2011
Est de la Belgique, Pays-Bas, nord-ouest de l'Allemagne, début du Danemark - par monTdM le 15/07/2011
Ouest de l'Allemagne, est de la France, Luxembourg, est de la Belgique - par monTdM le 19/06/2011
Ouest de la Suisse et est de la France - par monTdM le 10/06/2011
Nouveau départ - par monTdM le 17/04/2011
Pyrénées espagnoles, Andorre, France et fin provisoire - par monTdM le 28/11/2010
Nord du Portugal, nord de l'Espagne... et bientôt de retour - par monTdM le 27/10/2010
D'Alcalá de Henares à Salamanque - par monTdM le 23/09/2010
Aranjuez et Alcalá de Henares - par monTdM le 02/09/2010
De Cáceres à Aranjuez - par monTdM le 26/08/2010
Mérida et Cáceres - par monTdM le 16/08/2010
Premier passage au Portugal puis retour en Espagne - par monTdM le 11/08/2010
De Séville à Zafra, pas loin du Portugal - par monTdM le 01/08/2010
De Ronda à Séville - par monTdM le 26/07/2010
De Cuenca à Ronda - par monTdM le 21/07/2010
De Tarragone à Cuenca - par monTdM le 04/07/2010
Petite pause à Cuenca - par monTdM le 16/06/2010
De Barcelone à Tarragone - par monTdM le 03/06/2010
Je repars de Barcelone - par monTdM le 29/05/2010
La Catalogne - par monTdM le 29/05/2010
Arrivée à Barcelone - par monTdM le 05/05/2010
Mes 5 premiers sites de l'Unesco... en France - par monTdM le 04/05/2010
Et c'est parti ! - par monTdM le 19/04/2010
Le départ approche ! - par monTdM le 12/04/2010

upHautup


Site propulsé par GuppY - © 2004-2011 - Licence Libre CeCILL
Document généré en 0.039 seconde