Entête
Rechercher
Galerie photo
Veuillez patienter,
chargement en cours
Présentation
Webmaster
Lettre d'informations
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre
lettre d'informations
nb : pas besoin d'être membre pour vous inscrire
S'abonner
Se désabonner
Question anti-spam :
nb1   plus   nb2   egal

articles.gifPrésentation - Préparation - Equipement

Pour partir, il faut beaucoup de choses, la difficulté étant d'arriver à distinguer l'indispensable du superflu.

Pour faire simple, je classerai mon équipement sous 2 grandes rubriques différentes :
- tout ce qui a trait à la vie quotidienne (en bref, l'indispensable de tous les jours)
- ce qui concerne le voyage proprement dit (choses indispensables selon ce critère et selon moi, mais qui pourraient être classées comme superflues dans un autre contexte).


1) LA VIE QUOTIDIENNE : pourvoir aux besoins essentiels = dormir, manger, boire, se vêtir, se laver + la santé.

1a) dormir : la voiture a été aménagée en particulier pour cela : une "chambre" à l'arrière (voir la section "Le véhicule" pour plus de détails).

Le chauffage installé : l'AirTop 2000 En complément, un simple sac de couchage, pas si simple que cela puisqu'il résiste à des température de -15/-20°C : testé sur les flancs du Kilimandjaro lors de son ascension, je peux garantir qu'il est efficace même à ces températures là (même s'il faut rester un minimum habillé).
MAJ du 26/08/2012 : mon ancien duvet commençant à être inefficace à force de lavage (les plumes s'agglutinant et laissant des zones sans aucune protection), j'en ai pris un autre, moins chaud, mais je rajoute une double protection à l'intérieur, la première pour éviter de le salir (donc d'avoir besoin de le laver) et la seconde (quand nécessaire) pour gagner quelques degrés de protection.

Pour les nuits les plus fraîches (mais pourrait également fonctionner le jour), la voiture est équipée d'un chauffage à gasoil (photo) : les 1er tests montrent que, réglé au minimum, il maintient une température entre 11 et 12°C dans l'habitacle, parfait pour ne pas avoir froid dans le duvet tout en économisant la consommation de carburant.

Cependant dormir à l'extérieur peut être un attrait, j'ai donc pris avec moi une petite tente individuelle. Les coussins de la voiture (la chambre est constituée de 6 coussins modulables) feront alors un matelas idéal.
MAJ du 26/08/2012 : j'ai finalement laissé tombé la tente, ne l'ayant jamais utilisée pendant 2 ans.

MAJ du 18/06/2013 : j'ai installé à l'intérieur de l'habitacle une moutiquaire, accrochée au plafond et qui tombe parfaitement sur les coussins de la chambre, ce qui me protègera de tous les insectes volants.

1b) manger et boire : l'élément essentiel = le frigo. Le 2d élément essentiel = le panneau solaire avec une batterie indépendante de celles de la voiture.

Après ces 1ères semaines d'expérience, lorsqu'il fait bien chaud et que le frigo se met en route régulièrement, je me rends compte qu'un arrêt ne serait-ce que d'une journée impliquerait un risque fort de décharger les 2 batteries de la voiture. Alors que plus le soleil tape, et plus le panneau solaire est efficace. Dit autrement, plus il fait chaud (car pour l'instant, chaleur et soleil sont synonymes), et plus j'ai de froid ! Par contre, le système n'est pas parfait : quand il n'y a pas de soleil (voire qu'il pleut) et si je ne roule pas pendant 3/4 jours (car quand je roule, le frigo est branché sur les batteries de la voiture), le panneau n'arrive plus à compenser correctement la consommation du frigo (et je ne parle de l'utilisation de l'ordinateur). Il est monté ainsi à 14/15°C  alors qu'à l'extérieur il faisait encore assez frais : pas trop grave pour l'instant, car il contient pour une semaine de vivres/boissons, donc cela tourne vite, mais il faudra se méfier dans les pays chauds même sans soleil.
MAJ du 18/06/2013 : j'ai acheté des câbles de démarage se branchant sur des prises 12V. Ce système me permettra de charger la batterie de mon panneau solaire directement depuis les 2 batteries du véhicule (principalement quand je roulerai par période sans soleil) ou inversement de charger ces 2 batteries à partir du panneau solaire en cas de panne (comme cela m'est arrivé plusieurs fois), ce qui augmentera encore plus mon autonomie électrique.

Un demi-tiroir à l'arrière, accessible depuis l'intérieur, contient tout le nécessaire de cuisine (réchaud, casseroles, couverts) et les aliments non réfrigérés (pain type pain de mis, conserves...). Quant au petit meuble à l'arrière du véhicule, il contient 2 jerricans d'eau (pour un total de 30 litres). Un tuyau souple fixé à leur robinet simplifie leur utilisation. Et des pastilles de micropur, ou équivalent, même si je consomme principalement des boissons en bouteille.
MAJ du 26/08/2012 : ajout d'un bidon de 7 litres, ce qui porte mes réserves à 37 litres d'eau maintenant.
MAJ du 18/06/2013 : voulant encore augmenter mes réserves d'eau bien que le manque de place se fait cruellement sentir, j'ai décidé de convertir le réservoir d'eau "douche solaire" (voir plus bas dans la partie 1d se laver) en réserve d'eau potable de 20 litres. Avantage : le sac étant en platique souple, je peux le glisser facilement sous mon propre siège.
MAJ du 19/04/2015 : j'avais déjà un filtre à eau, mais très vieux il n'était en fait plus opérationnel. J'en ai racheté un aux Etats-Unis, fonctionnel pour les randos et éventuellement pour refaire mes stocks même si pour l'instant je ne l'ai pas encore utilisé dans ce sens.

Enfin, n'oublions pas la Kelly Kettle : chauffe-eau écologique, permettant de faire bouillir de l'eau en moins de 5 minutes (je n'ai pas chronométré, mais on va dire en 2 ou 3 minutes : c'est extrêmement rapide) à partir de brindilles, feuilles, herbes, branchages, bref tout ce qui brûle. Idéal pour avoir tous les matins en pleine campagne un bon café ou un bon thé bien chaud. De plus c'est très sécuritaire, car le feu et les braises restent à l'intérieur de la Kelly, donc le risque de contagion vis-à-vis de l'environnement est minimale, en tout cas comparé à un classique feu de camp.

Une fois que l'eau est chaude, on peut profiter des braises.

MAJ du 26/08/2012 : ma Kelly Kettle ayant rendu l'âme au bout d'un mois (à cause d'une mauvaise utilisation), je fais sans depuis. Mais l'impossibilité de trouver du gaz (compatible avec mon système) pendant mon séjour en Turquie m'incitera à en racheter certainement une autre un jour prochain.

Tout cela me permet de tenir sans difficulté une bonne semaine.

Dernier point : la "cuisine". Je peux aussi bien cuisiner et manger à l'extérieur (table sur la porte arrière du véhicule + éventuellement une chaise de camping, même si en général le rebord du parechoc arrière me suffit) qu'à l'intérieur de la voiture après avoir déplacé 2 coussins (revêtements particuliers sur les tiroirs).

1c) se vêtir : en quantité suffisante pour tenir un peu plus d'un mois sans lavage. Après quelques semaines d'expérience, je me rend compte que j'en ai pris un peu trop, l'idéal étant de pouvoir faire une lessive tous les 15 jours (par rapport au temps et quantités d'eau nécessaires), donc 3 semaines de rechange sembleraient suffisant. Ne pas oublier bien sûr un seau, la lessive, une corde et des pinces à linge. Et 2 paires de chaussures (baskets + sandales).

1d) se laver : la toilette matinale quotidienne est minimale. Une trousse de toilette avec tout le nécessaire, le rétroviseur extérieur et les 2 jerricans d'eau permettent d'y pourvoir. Quand le besoin se fait "sentir", une grande tente sans sol sert de cabine de douche, dans laquelle je pose une bâche pour avoir les pieds au propre, et où j'accroche une "douche solaire", simple réservoir d'eau en plastique noir chauffant assez rapidement l'eau. La tente est un peu souple, imposant de ne pas mettre trop d'eau dans le réservoir sinon il fait s'effondrer la tente sur moi une fois accroché ! Cela marche pas trop mal, même s'il faut s'accroupir pour que l'eau veuille bien couler.
MAJ du 26/08/2012 : je n'utilise pas en fait cette douche, car trop consommatrice d'eau. A la place, je me lave par petits bouts en me rinçant avec une gourde d'eau, ou j'utilise du coton imbibé de désinfectant (ce que j'ai longtemps fait uniquement pour le visage quand j'étais ado et souffrais d'acné).
Pas de toilettes chimiques : j'y avais pensé un temps, mais l'expérience et surtout le manque de place me conduisent à utiliser la nature ou les WC d'un bar/restaurant lorsque je suis en ville.

1e) la santé : divers médicaments, les classiques recommandés par toutes les agences de trekkings que j'ai fréquentées (désinfectant, pansements et compresses, thermomètre, antidouleur en pommade ou en comprimé, antidiarrhée, synthol principalement pour les problèmes de bouche, etc).


2) LE VOYAGE : ce contexte particulier implique que des choses pouvant paraître superflues deviennent ici indispensables selon moi =
la voiture, les souvenirs, le site internet, la documentation, le trekking, les "bricoles", les coups durs

2a) la voiture : diverses pièces d'usure et d'entretien (lampes, huiles, courroies, filtres...), de l'outillage (clés, tournevis, marteau, pinces, desserre-tout, gants...), du matériel spécifique pour les roues (mèches anti-crevaison, démonte-pneu, compresseur d'air, sans oublier bien sûr le cric et la croix), pour le dépannage (triangles, gilets rétro-réfléchissant, câble de batterie, extincteur à poudre, câble de traction, plaques de désensablement).

2b) les souvenirs : un appareil photo numérique réflex avec divers objectifs (tombé en panne, je l'ai remplacé par un appareil hybride), une caméra, un trépied.

2c) le site Internet : un ordinateur portable, qui peut bien sûr être alimenté par la batterie du panneau solaire, accompagné d'un scanner, d'une mini imprimante photo (qui a été utile pour me fabriquer ma carte verte à partir d'un scan de l'originale), d'un casque audio (que j'ai remplacé par des mini-oreillettes), de CD-ROM vierges et d'un disque dur externe anti-chocs pour les sauvegardes régulières.

2d) la documentation : quelques cartes routières, un GPS de type PDA contenant divers logiciels cartographiques et permettant notamment d'enregistrer mes déplacements, que ce soit en voiture ou à pied, quelques bouquins papiers de type "itinéraires pour camping-car" ou "les randos à travers le monde", des bouquins électroniques de voyage (fichiers PDF que je peux transférer sur un e-book). Sans que cela rentre vraiment dans cette rubrique, une petite parenthèse pour préciser que l'e-book me sert surtout de support pour les nombreux (plus de 1400) livres gratuits téléchargés (légalement) sur "ebooksgratuits.com".

2e) le trekking : sac à dos, polaires, coupe-vent, protège-sac, chaussures de marche, bâtons de randonnées, genouillères (pour les longs treks, cela soulage bien), 2 couvertures de survie, des piles AA et portes-piles permettant d'alimenter le GPS via des câbles USB.

2f) les "bricoles" : je les appelle comme cela, mais j'entends par là tout ce qui est indispensables pour régler les petits soucis qui arrivent toujours à un moment ou un autre = colle super-glu, nécessaire de couture (et donc aiguilles, pratiques pour les échardes), fil de fer, corde, ciseaux, cutter,...

2g) les coups durs : la liste exhaustive de toutes les ambassades et consulats à travers le monde (que vous pouvez obtenir sur le site décrit dans la rubriques "Liens", section "Les indispensables").

Quelques photos complémentaires sont disponibles dans le diaporama spécifique à l'équipement.

Date de création : 28/05/2010 à 13h19
Dernière modification : 20/04/2015 à 11h53
Page lue 595 fois


Imprimer l'article

Zone membres

Votre pseudo :

Votre mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]

Info membres
Liste des membresMembres : 17

Visiteur en ligne :Visiteur en ligne : 0

Total visites :Total visites : cpt1cpt3cpt7cpt8cpt9
Records connectés :Records connectés :
puce1Simultanés : 18

le 30/11/2015 à 20:50

puce1Sur 24h : 24

le 18/11/2016 à 12:45

Version pour mobile
Vous pouvez également accéder à ce site en version allégée avec votre PDA. Pour cela, enregistrez ce lien dans les favoris de votre mobile.
Calendrier