Entête
Rechercher
Galerie photo
Veuillez patienter,
chargement en cours
Présentation
Webmaster
Lettre d'informations
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre
lettre d'informations
nb : pas besoin d'être membre pour vous inscrire
S'abonner
Se désabonner
Question anti-spam :
nb1   plus   nb2   egal

articles.gifPrésentation - Préparation - Le véhicule

Après avoir abandonné l'idée de parcourir le monde à bord d'un Suzuki Jimny (le véhicule que j'avais à l'époque, version moderne du Suzuki Samouraï que j'avais utilisé en Afrique de l'Ouest), j'ai fait de nombreuses recherches sur Internet, sur divers forums ou sites dédiés aux 4x4 afin de trouver le véhicule idéal. J'ai également eu l'avis très précieux de Michel, responsable de l'agence raid 4x4 situé près d'Aix-en-Provence, qui organise des raids tout autour du monde, avec vous-même conduisant votre propre véhicule si vous le désirez (plus de détails sur la page Liens, rubrique Préparation / raids 4x4), ce qui lui a permis de voir sur le terrain une quantité impressionnante de véhicules différents et donc de se faire une opinion très pratique.

2 familles de véhicules sont finalement restées en course :
- les Land Rover Defender
- les Toyota Land Cruiser.

J'ai finalement opté pour un Toyota Land Cruiser KDJ95, pour les motifs suivants :
- le Defender, dont j'ai pu tester un modèle à châssis long, ne m'a pas du tout plu du fait de son aspect rétro des années 70, le souci du volant décalé sur la gauche et surtout les risques d'avoir des difficultés pour trouver des garagistes/concessionnaires/pièces de rechange pour cette marque.
- Toyota, implanté partout dans le monde, avec un nombre considérable de véhicules en circulation, maximalisait la facilité et la rapidité d'exécution de tous les entretiens/réparations qui allaient inévitablement survenir (attention, voir plus bas le point important souligné en rouge). Dans la gamme des Land Cruiser, je souhaitais un modèle ayant le moins d'électronique possible, tout en étant moderne, confortable, pas trop lourd (mauvaise expérience en Afrique d'un Nissan Patrol qui passait son temps à s'embourber/s'enliser quand moi-même avec mon Samouraï je passais facilement), peu gourmand en énergie, avec un kilométrage pas trop élevé (150 000 tout au plus), tout cela pour un prix raisonnable. Le TDJ 80 a longtemps été en lice car ce modèle est fortement réputé dans le monde du raid avec l'avantage de son espace intérieur très important mais les 4 derniers critères étaient en sa défaveur par rapport au KDJ95.

Le véhicule initial Vous avez là le véhicule acheté fin août 2009, d'un kilométrage de 147 300 km, non encore équipé.

Sur Annecy, Norbert, un garagiste spécialisé dans l'équipement de 4x4, le prendra en charge début septembre (voir plus bas la partie soulignée en rouge concernant la qualité de ses travaux).
Après avoir pas mal discuté sur l'adéquation entre mes besoins et les possibilités techniques qu'offraient le véhicule, les travaux démarrèrent fin septembre pour une période de 3 mois, c'est-à-dire jusqu'à Noël.

Ont été réalisés par Norbert, côté mécanique :
- rehausse du 4x4 de 5 cm par la pose d'un kit renforcé médium d'amortisseurs à ressorts avec un kit de bagues stabilisatrices
- pose d'un snorkel
- pose d'un préfiltre à gasoil
- condamnation de la vanne EGR qui aurait eu tendance à s'encrasser des fumées recyclées, diminuant le rendement du moteur sur le long terme
- pose d'un blindage renforcé de 8 mm pour le moteur, la boîte de vitesse et la boîte de transfert
- remplacement de la courroie de distribution conformément aux recommandations de Toyota par rapport au kilométrage du véhicule
- remplacement de la pédale d'accélérateur, source fréquent de problèmes selon divers utilisateurs de ce modèle, avis trouvés sur le site Forum 4x4
- vidange complète du véhicule

Côté confort :
- aménagement de l'arrière, avec un espace couchage au dessus de 3 tiroirs, un poste de travail et un petit meuble contenant un frigo, un espace pour deux jerricans d'eau de 15 litres et un espace de rangement, le contenu de ce petit meuble étant aussi bien accessible de l'intérieur que de l'extérieur du véhicule
- pose d'une table sur la porte arrière
- pose d'un chauffage à gasoil Webasto
- construction d'un réseau électrique avec pose d'un panneau solaire, d'une 3e batterie, d'un convertisseur et de diverses prises 12V et 220V
- pose de films de protection extérieure sur les vitres arrières pour diminuer les regards des curieux pendant la journée

En parallèle, je me suis fabriqué des protections thermiques intérieures pour toutes les vitres du véhicule (avec une aide non négligeable de ma mère qui a cousu tous les bords).
Et je me suis occupé de mes coussins et de mes rideaux, là encore ma mère ayant fait un formidable travail complémentaire de couture (la machine à coudre, vous l'aurez compris, ce n'est pas mon truc).

A Noël, j'ai récupéré (enfin) pour la 1ère fois le véhicule aménagé.

Une 1ère nuit à l'intérieur a cependant conduit à constater un certain nombre de défauts, indispensables à corriger avant le départ :
- le Webasto, installé sous le poste de travail (arrière gauche du véhicule), ne chauffait pas correctement l'habitacle (12° à l'intérieur... quand il faisait quand même -5° dehors !)
- l'évacuation des gaz d'échappement du Webasto se faisait trop sous le véhicule et ceux-ci avaient tendance à s'infiltrer à l'intérieur pour heureusement seulement un bon mal de tête
- une plaque de protection du panneau solaire était posée directement sur le panneau et avec la neige et le froid, tout se collait ensemble, risquant d'endommager le panneau
- 2 tiroirs sur 3 n'étaient accessibles que de l'extérieur, ce qui par temps de pluie ne convenait pas sauf à vouloir mouiller leurs contenus
- aménagement parfait pour dormir mais espaces de rangement sensiblement insuffisants

Mi-janvier, le véhicule est donc retourné entre les mains de Norbert pour corriger tout cela, notamment avec la création d'un accès à un 2e tiroir par l'intérieur et la construction d'une galerie constituée d'une planche et d'une malle de 100 litres.

Le véhicule terminé a été finalement récupéré fin février même si j'ai moi-même apporté quelques finitions à la mi-avril (ponçage de toutes les arêtes vives, recollage des zones le nécessitant, correction de l'accès au tiroir intérieur, une planche de renfort ayant la fâcheuse tendance à empêcher la fermeture dudit tiroir une fois rempli).

Voici quelques photos du véhicule aménagé :

Le véhicule équipé L'intérieur du véhicule D'autres photos sont disponibles dans le diaporama consacré au véhicule (accessible ici).

Mise à jour du 26/08/2012 :

Le véhicule a un peu évolué depuis la première préparation en avril 2010 :
- j'ai remplacé les pneus d'origine, pas de très bonne qualité, par des Grabber AT, tout simplement exceptionnels en toute occasion (boue en particulier) et très économiques puisque mes pneus arrières qui ont déjà 50 000 km ne sont pas encore usés
- la malle a été repeinte (dans une couleur sensiblement identique à la voiture) pour la protéger de la rouille
- mise en place de tendeurs pour tenir mes jerricans d'eau en place
- ajout de mini-rétroviseurs pour supprimer les angles-morts du véhicule
- remplacement de la tête de mon snorkel (que j'ai perdue dans un chemin très étroit en Hongrie) par un modèle de ma fabrication
- remplacement de la batterie de mon panneau solaire (la précédente n'a donc survécu qu'une année)
- petite amélioration dans le chauffage du véhicule à partir du Webasto, avec l'installation d'un tuyau qui amène de l'air chaud à mes pieds (en plus de l'air chaud que j'avais à ma tête)
- suppression de la planche qui faisait office de galerie et pose d'un déflecteur devant ma malle.

Une petite photo de la nouvelle toiture du véhicule pour conclure :

La toiture après modifications

Mise à jour du 18/06/2013 :

Quelques modifications ont encore été faites :
- agrandissement de l'ouverture dans le meuble en bois contenant mon frigo afin d'améliorer la ventilation
- remplacement des prises 12V mâle et femelle du frigo (la prise mâle ayant tendance à fondre du fait de la chaleur produite par les 7A nécessaire au fonctionnement du compresseur : j'ai mis des prises 15A au lieu de 8A)
- installation d'une moustiquaire
- léger décalage dans la position des attaches du déflecteur pour diminuer les vibrations
- réparation des protections thermiques intérieures des vitres (quelques déchirures et des coutures défaites)
- démontage et remontage des 2 pneus arrières (qui ont maintenant 62 000 km) pour tenter de contrer leur dégonflage rapide (malgré leur bon état)
- et surtout protection antirouille et peinture de tout le châssis, du réservoir, des ressorts, des ponts et du pot d'échappement qui avaient de très importantes traces de corrosions, très certainement liées aux nombreux chocs de gravillons combinés au sel de déneigement que j'ai dû récolter en Suisse. Ces travaux ont été particulièrement long à réaliser car j'ai traité l'ensemble moi-même à l'extérieur et la météo de l'hiver et du printemps dernier a été particulièrement déplorable ce qui a impliqué de longs délais entre chaque couche.

Bilan des travaux effectués : je vous ai expliqué ci-avant les travaux effectués sur ma voiture mais après 3 ans d'utilisation, quelles conclusions puis-je en tirer ?
- dans l'ensemble, les équipements mis en place sont idéaux (panneau solaire, frigo, réserve d'eau, couchage, tiroirs, table sur la porte arrière, chauffage, isolations sur les vitres et rideaux, blindage renforcé). Même si la taille du véhicule est un peu trop petite (du fait que j'ai choisi de dormir dans le véhicule et non dans une tente de toit, ce qui limite forcément la place intérieure pour le rangement et nécessite la malle)
- mais si c'était à refaire, il est évident que je ne referai pas la rehausse du véhicule car cela l'a clairement fragilisé (bruit du pont avant), avec le gros inconvénient d'avoir mis en place des matériels (amortisseurs) n'étant pas de la marque Toyota donc sources de problèmes d'approvisionnement de pièces (l'un des amortisseurs, abîmé, a été rafistolé en Pologne pour cette raison). Moi qui avait choisi cette marque de véhicule pour disposer de leur réseau et pouvoir l'entretenir et le faire réparer facilement partout dans le monde, j'avoue n'avoir pas assez réfléchi sur cette rehausse, qui plus est peu utile
- le snorkel n'a lui aussi pas été je pense d'une très grande utilité pour l'instant mais cela pourrait changer à l'avenir.

Je terminerai par un point particulier concernant le garage Labelle Technic. Les travaux effectués par son responsable Norbert ont été la cause de nombreux soucis, ayant parfois nécessité des réparations d'urgence dû à des malfaçons évidentes :
- la rehausse de la voiture a été faite avec un des amortisseurs avant mal monté. Une rondelle métallique de fixation avait un diamètre intérieur beaucoup trop large, du coup la tige axiale de l'amortisseur ne tenait pas correctement (elle ne restait pas dans l'axe), ce qui avec le temps a entraîné son usure anormale. Heureusement pour moi, ce problème s'est accompagné d'un bruit de claquement avant que l'usure ne soit trop importante. Et seconde chance je suis tombé en Pologne sur un garage où l'un des ouvriers avait obtenu la distinction du meilleur ouvrier Toyota de ce pays ! Il m'a remplacé la rondelle métallique avec une de dimension correcte mais comme cela n'aurait pas suffit pour pallier à l'usure de l'axe, il a coincé l'ensemble avec de grosses rondelles en matériau synthétique. Cela fait maintenant 40 000 km que je roule ainsi sans problème, la réparation a été donc parfaite mais j'ai eu de la chance que le bruit arrive au bon moment pour tomber sur cet ouvrier : sans cela, j'aurai pu casser mon amortisseur (comme cela m'est arrivé en Suède avec l'attache d'un stabilisateur) ce qui aurait été évidemment très dangereux
- un autre des amortisseurs (arrière) avait un écrou mal serré, entraînant là aussi des bruits de claquement (réparation faite en Roumanie simplement par resserrage). Là aussi, il y aurait pu avoir de sérieuses conséquences (même si étant à l'arrière, sûrement moins graves que le cas précédent)
- la rehausse entraîne un défaut de parallélisme normal qu'il est nécessaire de corriger. Seul soucis, Norbert n'est pas capable de faire cette correction pourtant élémentaire ! Et comme il est en mauvaise relation avec le garage Toyota d'Annecy (d'une manière général, il a tendance à casser du sucre sur l'ensemble des garagistes de cette marque, les jugeant tous incompétents sans aucune demie mesure), il ne confie évidemment rien à ce garage. Je me suis retrouvé ainsi avec des pneus à l'usure totalement anormale (une différence de plusieurs millimètres entre l'intérieur et l'extérieur, ce qui m'a contraint à les changer beaucoup plus tôt que prévu). Mais plus grave, je pense que ce défaut combiné à la pratique de routes en mauvais état à accentuer les contraintes normales sur le pont avant, entraînant un bruit important de vibrations dès 70 km/h. Depuis que j'ai refait le parallélisme (en Turquie), mes pneus sont usés de manière parfaitement symétrique et les vibrations semblent s'être stabilisées. Tous les garagistes que j'ai vus confirment que je peux laisser ce dernier problème ainsi (sinon, la réparation nécessiterait de changer tout le pont ou tout du moins de le démonter complètement pour changer 2 pièces, avec un coût très important), mais le bruit, assez fort, est bien là
- il m'a ensuite fait un certain nombre de cadeaux... empoisonnés : des pièces de rechange (courroie du circuit de refroidissement notamment) neuves mais tellement vieilles qu'elles étaient inutilisables (il m'a aussi vendu une jante dont les dimensions ne correspondent pas totalement au modèle de mon véhicule). Mais il était très heureux de s'en débarrasser...
- enfin je terminerai avec l'énorme arnaque qu'il m'a fait subir concernant le changement des injecteurs, travaux d'un coût très élevé (2 900 €) et d'une utilité insignifiante (il a plusieurs fois insisté pour me les changer, ce que je refusais systématiquement, jusqu'au jour où, lui indiquant que j'avais des inquiétudes sur une éventuelle surconsommation, il s'est précipité pour me convaincre que cela venait des injecteurs. J'ai effectivement gagné un peu en consommation : 0.3 l au 100 km mais mon déflecteur, qui ne m'a coûté que 45 euros, lui m'en a fait gagné... 0.4 !

Bref, vous comprendrez que je ne vous recommande pas ce garage pour vos travaux sur votre propre 4x4 !

Mise à jour du 19/04/2015 :

Pour mon départ en Amérique, j'ai modifié quelques points :
- la hauteur totale de la voiture avec la malle de 100 litres était trop importante pour entrer dans les plus petits conteneurs (pour traverser les océans). J'ai pu gagner les 3 ou 4 cm en trop en me limitant à une malle de 90 litres (mais ces 10 litres qui peuvent paraître insignifiant me manquent : j'ai dû réquisitionner la place devant le siège passager avant pour y pallier)
- le déflecteur s'est révélé trop léger et fragile malgré les travaux de consolidation réalisés (notamment la pose de 2 barres métalliques) : il a rendu l'âme en se cassant en plusieurs endroits. J'en ai fabriqué un autre sur le même principe mais avec une double épaisseur (n'ayant pas trouvé de plaque en plexiglas dans les dimensions nécessaires, j'ai acheté 2 plaques de 4 mm que j'ai collé l'une sur l'autre avec de la colle pour PVC). Depuis plus d'un an que ces travaux ont été fait, le nouveau déflecteur est dans un très bon état (même si j'ai eu 2 fissures sur la plaque supérieure mais qui ne semblent plus évoluer)
- j'ai acheté et installé 2 plaques de désensablement que j'ai fixé sous les barres de toit (sous le panneau solaire et le déflecteur). Mais ce montage n'est pas idéal car l'espace sous les barres est minimal, l'accès aux attaches très compliqué et je mets un temps fou pour enlever ou remettre ces plaques. J'espère donc n'avoir jamais à les utiliser !
- j'ai changé mes 2 amortisseurs arrières
- j'ai encore une fois traité contre la rouille et repeint les zones du chassis qui le nécessitaient
- j'ai remplacé les fils entre ma troisième batterie et mes prises car ils s'étaient oxydés et ils ne laissent plus passer le courant nécessaire au fonctionnement du frigo.

Aux Etats-Unis et au Canada, j'ai eu quelques déboires qui m'ont conduit à changer l'alternateur et les 2 amortisseurs avant. J'ai aussi changé mes 4 pneus (à noter que ceux à l'arrière dépassaient les 100 000 km). Je n'ai cependant pas pu mettre les mêmes, le modèle Grabber AT n'étant vendu qu'en Europe (j'ai donc mis des Grabber AT2).

Je dois cependant attirer votre attention sur un point important : j'avais choisi la marque Toyota du fait qu'implanté mondialement tous les travaux nécessaires en seraient facilités. Lourde erreur : le modèle KDJ95 n'a été mis en vente qu'en Europe et au Japon. Cela signifie qu'aucun garage Toyota en Amérique ne connait cette voiture et il n'y a aucune pièce de rechange ! Pour l'alternateur j'ai eu de la chance car ce modèle est utilisé sur d'autres voitures présentes aux Etats-Unis. Pour les amortisseurs, le fait que ce n'étaient pas les amortisseurs d'origine mais des amortisseurs australiens m'a sauvé car il s'est avéré totalement impossible de trouver les amortisseurs Toyota. Et l'autre gros souci que j'ai eu (fissure du pare-brise) s'est révélé insurmontable localement : il fallait soit que j'importe la pièce d'Europe ou du Moyen-Orient soit que je répare avec une colle spéciale, solution que j'ai finalement retenue. Toyota n'a même pas un filtre à huile qui conviendrait : heureusement d'autres marques alternatives ont un modèle équivalent. Tous ces ennuis ou même l'entretien normal ont pour l'instant pu être réglé avec de la chance et de la débrouille. Mais je crains la panne fatale qui m'empêchera d'utiliser la voiture et de continuer ce voyage.

Date de création : 26/02/2010 à 16h56
Dernière modification : 19/04/2015 à 14h47
Page lue 2469 fois


Imprimer l'article

Zone membres

Votre pseudo :

Votre mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]

Info membres
Liste des membresMembres : 17

Visiteur en ligne :Visiteur en ligne : 0

Total visites :Total visites : cpt1cpt3cpt7cpt8cpt9
Records connectés :Records connectés :
puce1Simultanés : 18

le 30/11/2015 à 20:50

puce1Sur 24h : 24

le 18/11/2016 à 12:45

Version pour mobile
Vous pouvez également accéder à ce site en version allégée avec votre PDA. Pour cela, enregistrez ce lien dans les favoris de votre mobile.
Calendrier